samedi 6 décembre 2014

Une pause café chez SEZANE






Paris. Une journée ensoleillée de juillet. Je me rends dans les beaux quartiers du Champ de Mars pour y retrouver Morgane chez elle. Une grande façade de type haussmannien se dresse devant moi. Chaleureuse et souriante, Morgane m'ouvre la porte de son petit nid douillet du 15e. Son ventre s'est arrondi. Une petite fille très attendue viendra toquer à la porte en octobre...

C'est avec plaisir que je retrouve la créatrice de Sézane pour qui j'avais déjà eu le plaisir de poser en 2009, pour un shooting à l'époque des Composantes (voici le lien pour les curieuses). Après avoir fait le tour de tout ce qui s'était passé dans nos vies en cinq ans, je passe aux choses sérieuses. J'ai bien l'intention de la cuisiner pour obtenir des scoops sur la marque. Et devinez quoi ? J'ai obtenu ce que je recherchais !



Quand et comment est né Sézane ? Quel était le concept original ?
En réalité, cela fait plus de dix ans que j'ai démarré. Au début, je chinais des pièces vintage que je customisais et que je revendais sur ebay. En 2008, j'ai créé les Composantes, un site internet sur lequel je proposais une sélection de 100 pièces par mois. Enfin, en 2013 je me suis sentie prête à créer ma propre ligne de vêtements et Sézane est né..

En effet, ta marque a beaucoup évolué durant toutes ces années. Comment la définirais-tu aujourd'hui ? Et que signifie ce nom, Sézane ?
Sézane, c'est la contraction de mon nom et de mon prénom, Morgane Sézalory. Je ne voulais pas apposer directement mon nom à la marque, car Sézane compte aujourd'hui deux personnes à sa tête: moi et mon collaborateur, mais c'est aussi une dizaine de personnes qui font maintenant partie de la team Sézane. Je voulais que les gens qui y travaillent puissent s'identifier à elle et ne pas se sentir écrasés par le nom d'un autre..
C'est une start up autofinancée, ce qui nous laisse une grande liberté dans la création et la gérance, chose précieuse à mes yeux. Nous sortons quatre collections uniques par an, vendues sur le site internet.

Parle moi un peu de tes inspirations...
Les voyages évidemment, à Kinshasa, Taroudant, les rencontres surtout. Un film, une silhouette. Un détail dans la rue peut m'inspirer.



Finalement, qui est la femme Sézane pour toi ?
Je ne pense pas qu'il y ait une femme Sézane. J'essaye de créer des vêtements pour toutes les femmes. Surtout des fringues qui soient p-o-r-t-a-b-l-e-s et dans lesquelles chacune peut trouver son style, son identité.

Compte tenu de la fulgurance de ton succès, pourquoi ne pas créer une boutique permanente ?
C'est simple. Le succès de Sézane est dû à son identité qui réside justement dans le caractère éphémère des collections. Le but n'est pas de retrouver la même pièce que la sienne à chaque coin de rue. C'est d'ailleurs cette identité qui fait que le phénomène grandit de lui-même. Nous n'achetons pas d'encarts publicitaires, nous n'exposons pas dans les grands magasins... La com' se fait uniquement par le bouche à oreille, c'est ça qui est chouette !
Puis pour les inconditionnelles, il y a maintenant une collection "Essentiels" sur le site pour y retrouver tous les basiques de la marque de manière permanente. De plus, début 2015 verra naître la "Maison Sézane" ... je n'en dis pas plus !

Tu as déjà de prestigieuses collaborations à ton actif, toujours subtilement choisies: Make My Lemonade, Rime Arodaky, Birchbox... De nouvelles sont-elles à venir ?
Eh bien, voici un petit scoop, Sézane sera le prochain guest du catalogue La Redoute ! (nb: après Delphine Manivet, Inès de la Fressange...quelle classe !)

Comment envisages-tu l'avenir pour Sézane ? Une exportation à l'international?
Oui bien sûr, plus la marque s'exporte mieux nous nous portons mais ce n'est pas notre objectif premier...
Cependant, (autre scoop) nous préparons une collaboration avec Madewell, une filiale de J Crew aux Etats-Unis ! A suivre....



Pour découvrir la collection de cet hiver, rendez-vous sur

mardi 11 novembre 2014

Soirée Paulette "France Bonheur"

Voici quelques clichés de la soirée d'anniversaire des 4 ans du Magazine Paulette qui a eu le lieu à Slow Concept Store en septembre dernier.

Merci à Iléna pour les photographies (tumblr)
Audrey pour nous avoir prêté ce superbe lieu
Elise pour ta patience aux ateliers
Cécile et Hélène pour ces fabuleux gâteaux
Sarmiza pour ton aide précieuse
et Julian le DJ du collectif Synthèse







































PHOTOGRAPHIES by ILENA THEA KIM


dimanche 26 octobre 2014

HIVER: mon micro manuel de survie*


Cela fait maintenant un bout de temps que je vous prépare cet article. Voilà un sujet qui me connaît bien, auquel je dois faire face chaque année, le virus hivernal. Pour ceux qui me suivent depuis un moment déjà, vous vous souviendrez peut-être de mon article sur le site du magazine Paulette "Chronique d'une malade chronique" dans lequel je vous racontais mon mal récurrent.
Cette fois, je voulais vous parler de mes trucs et astuces pour faire face aux petits désagréments de l'hiver. Au programme, comment prévenir le coup de froid, comment le soulager et le guérir.
Pour cela, plusieurs techniques, des plus naturelles aux plus incongrues, souvent apprises par ma grand-mère. Voici une liste non exhaustive des toutes petites choses qui peuvent tout changer !


1* la prévention: Un organisme averti en vaut deux


Idée reçue : On pense souvent que le rhume est dû au froid. Faux ! Se laver souvent les mains et évoluer dans un air renouvelé est plus efficace que d'entasser les couches multiples de pulls et bonnets en tout genre !

Mon truc à moi: les probiotiques à base de composants naturels, ceux-ci sont devenus mon arme contre l'hiver. J'ai une préférence pour le Léroprémunil que je trouve très efficace(celui sur la photo est le Léro Base contre la fatigue.) Le léro système immunitaire renforce l'organisme avec une formule à base de vitamines et de zinc.
Et parce que l'on peut se protéger tout en étant coquette, je me suis offert le gel hydroalcoolique d'Aesop que j'adore car il sent la mandarine et le romarin. 
Note: Bien se couvrir, c'est important. Offrez vous de jolis pulls bien chauds et veillez à choisir un manteau avec au moins 60% de laine, toujours !


2* Se soulager de façon naturelle


Souvent considérés comme des légendes inefficaces, les fameux remèdes de grand-mères reviennent pourtant à la mode, dans une société étouffée par l'abus de médicaments bien souvent inutiles.
Voici quelques uns des "trucs" que la mienne m'a transmis:
-Une plante: Le thym. Excellent en tisane. Remède à mon sens le plus efficace.
-Une boisson alcoolisée: Le grog. A base d'eau chaude, de citron, de miel et de rhum, celui-ci est censé désinfecter et soulager les maux de gorges. (ndlr: à prouver.Son efficacité réside surtout dans ses qualités somnifères).
-Un grigri: le bas enroulé sur la gorge durant la nuit. Ne pas s'étrangler. Quand le remède devient mal.



3* Guérir ("les antibiotiques, c'est pas automatique")


Durant le processus de guérison, l'alimentation joue un rôle essentiel. Elle apporte tous les nutriments nécessaires à une bonne guérison. 
Mais que manger ?
-Les liquides sont à privilégier. Soupes, jus, tisanes vous aideront à vous réhydrater et à évacuer les toxines. De plus, il est conseillé de manger léger.
-Les soupes et purées de légumes donc à consommer sans modération. Celle que vous voyez en photo a été réalisée à partir d'une recette du blog Les Bichettes aux courgettes et au kiri, un régal !
Mon plat fétiche en cas de maladie: la purée au jambon mouliné que me préparait ma mère qui a pour moi des saveurs d'enfance et de madeleine de Proust.
-Les fruits : Pomme, banane, ananas. Le trio gagnant !!

La chaleur, votre meilleure amie :Couvrez vous dehors, ou restez au chaud autant que possible durant la convalescence tout en veillant bien à souvent aérer votre espace de vie et à changer les draps.
Prenez des douches chaudes ! Celles-ci ont deux bienfaits: 
-Une inhalation géante de vapeur d'eau pour déboucher les sinus.
-Elle fera augmenter votre température et ainsi activera vos anticorps.

Le repos, beaucoup, encore, toujours beaucoup de repos!
(spéciale dédicace à mes amies malades depuis le mois de septembre ne pouvant passer une journée au lit sans tourner en rond).

Les huiles essentielles, pour vos inhalations ou oreiller.

Important: évitez le café et l'alcool qui sont des excitants mauvais pour le processus de convalescence.


Finalement, on pourrait se rappeler l'adage, "Un esprit sain dans un corps sain". Ne vous laissez pas aller à la baisse de moral. Le chocolat et les films d'amour sont des bons remèdes pour ne pas sombrer dans le tunnel de la maladie.




Bonus: Ma boîte Nature et Santé

Cette box que vous pouvez commander sur le site d'Officinaturelle est bien faite pour les accros de la prévention. Si le contenu est à chaque fois différent, elle peut contenir des probiotiques comme du magnésium, de la levure, mais aussi des produits de beauté ce qui rend ce nouveau concept très complet. Je le recommande.



*Je ne suis pas médecin, mes conseils ne sont pas à prendre pour des acquis et n'ont pas valeur de prescription, il s'agit simplement d'éléments relevant de ma propre expérience que je partage aujourd'hui avec vous. Puissent-ils vous être utiles...

lundi 6 octobre 2014

Ma petite robe noire



La petite robe noire, plus qu'un classique, un intemporel, c'est avant tout un élément essentiel d'une garde robe. Vous ne savez pas quoi porter ? Optez pour la petite robe noire. Une soirée chic mais pas trop : la petite robe noire. Une soirée très chic: la petite robe noire. Un rendez-vous pro: la petite robe noire. Un diner entre copine: la petite robe noire. Je continue...?

La petite robe noire sait donner du style, tout en sobriété. Pour telle ou telle circonstance, on jouera avec l'accessoire. 

Mais comment la choisir ? Quelle coupe ? Quelle matière ? 

La créatrice Laurie-Anne Fritz, avec sa collection pour femme répond à cette question épineuse.
Son souci premier étant d'allier aisance et élégance, celle-ci a voulu créer une collection de vêtements chics mais dans des matériaux très fluides, faciles à porter. Ainsi, le vêtement d'aujourd'hui opère une fonction double. La femme en 2014 est élégante mais pressée. Elle peut porter avec sa petite robe noire une paire de sneakers pour faire ses courses, amener les enfants à l'école et enfiler rapidement une paire de talons avant un rendez-vous ou une soirée sans même avoir à se changer.
C'est ce qui se reflète dans toute la collection de Laurie-Anne, cet esprit "petite robe noire".
Je vous convie à aller découvrir le reste de sa collection sur son site internet, vous serez sans nul doute charmées par cette ingénieur du corps féminin. 
Laurie-Anne propose ses pièces sur le monde des créateurs et bientôt à Toulouse !
Elle organise des ventes privées sous forme de réunions entre filles où les prix sont divisés par deux. Celle qui reçoit la vente chez elle aura 15% supplémentaires, avis aux amatrices !


Et vous ? La petite robe noire vous la portez comment ?

Plutôt chic... ?


Ou décontractée ?


dimanche 28 septembre 2014

Une histoire de souliers...



Aujourd'hui, j'aimerais vous conter une histoire... Celle de la capricieuse. 
La capricieuse, c'est d'abord une chaussure.. peu d'intérêt, me direz vous, sauf si celle-ci vous aide à trouver le prince charmant en l'oubliant à un bal (situation en général peu probable...); mais cette chaussure, c'est avant tout une oeuvre d'art. Elle est née dans les ateliers Tersi, avec ses trois cousines au blason adjectival: l'Absolue, l'Audacieuse et l'Arrogante. La collection de cette toute nouvelle maison est partie d'un projet audacieux, celui de faire appel à un artiste, normalement peu enclin à la cordonnerie, pour concevoir le design d'une collection basée sur quatre modèles phares dans des cuirs nobles. 
Pour cette première saison, Tersi a fait appel à Matali Crasset, designer de renom, ayant pour inspiration la femme moderne à travers la ville. Pour ses prochaines collections, nous pouvons nous attendre à voir des grands noms de la littérature, photographie, architecture ou même chorégraphie concevoir avec leur vision la nouvelle chaussure Tersi.


Revenons à la capricieuse..
J'ai littéralement craqué pour ce modèle à la fois simple, épuré et tellement design..
Son motif turquoise m'a rappelé les ailes d'un oiseau, symbole de liberté et de poésie.
Je ne résiste pas à vous citer ces quelques phrases qui ont inspiré la conception de la capricieuse:
"Une fenêtre grand ouverte et donnant sur la rue : vent frais du matin, air rempli de frissons. Une silhouette se détache, fugitive beauté, à l’allure souple et agile. Ouverture au monde fascinant. Entre curiosité et contemplation.
Bref, une oeuvre à la fois chic et poétique...


Mais, en réalité, qui est la capricieuse ?
C'est une femme moderne, indépendante, qui veut pouvoir être élégante et pouvoir courir les rues confortablement.
Au fond la capricieuse, c'est un peu moi. Je veux être chic à plat. Je ne veux pas céder à la tendance des sneakers. Je veux être bien dans mes pompes. 


Mes capricieuses ne me quittent plus, et vous ? Etes vous Capricieuse ou plutôt ArroganteAudacieuse ou encore Absolue ???




Souliers fait main en France