lundi 6 octobre 2014

Ma petite robe noire



La petite robe noire, plus qu'un classique, un intemporel, c'est avant tout un élément essentiel d'une garde robe. Vous ne savez pas quoi porter ? Optez pour la petite robe noire. Une soirée chic mais pas trop : la petite robe noire. Une soirée très chic: la petite robe noire. Un rendez-vous pro: la petite robe noire. Un diner entre copine: la petite robe noire. Je continue...?

La petite robe noire sait donner du style, tout en sobriété. Pour telle ou telle circonstance, on jouera avec l'accessoire. 

Mais comment la choisir ? Quelle coupe ? Quelle matière ? 

La créatrice Laurie-Anne Fritz, avec sa collection pour femme répond à cette question épineuse.
Son souci premier étant d'allier aisance et élégance, celle-ci a voulu créer une collection de vêtements chics mais dans des matériaux très fluides, faciles à porter. Ainsi, le vêtement d'aujourd'hui opère une fonction double. La femme en 2014 est élégante mais pressée. Elle peut porter avec sa petite robe noire une paire de sneakers pour faire ses courses, amener les enfants à l'école et enfiler rapidement une paire de talons avant un rendez-vous ou une soirée sans même avoir à se changer.
C'est ce qui se reflète dans toute la collection de Laurie-Anne, cet esprit "petite robe noire".
Je vous convie à aller découvrir le reste de sa collection sur son site internet, vous serez sans nul doute charmées par cette ingénieur du corps féminin. 
Laurie-Anne propose ses pièces sur le monde des créateurs et bientôt à Toulouse !
Elle organise des ventes privées sous forme de réunions entre filles où les prix sont divisés par deux. Celle qui reçoit la vente chez elle aura 15% supplémentaires, avis aux amatrices !


Et vous ? La petite robe noire vous la portez comment ?

Plutôt chic... ?


Ou décontractée ?


dimanche 28 septembre 2014

Une histoire de souliers...



Aujourd'hui, j'aimerais vous conter une histoire... Celle de la capricieuse. 
La capricieuse, c'est d'abord une chaussure.. peu d'intérêt, me direz vous, sauf si celle-ci vous aide à trouver le prince charmant en l'oubliant à un bal (situation en général peu probable...); mais cette chaussure, c'est avant tout une oeuvre d'art. Elle est née dans les ateliers Tersi, avec ses trois cousines au blason adjectival: l'Absolue, l'Audacieuse et l'Arrogante. La collection de cette toute nouvelle maison est partie d'un projet audacieux, celui de faire appel à un artiste, normalement peu enclin à la cordonnerie, pour concevoir le design d'une collection basée sur quatre modèles phares dans des cuirs nobles. 
Pour cette première saison, Tersi a fait appel à Matali Crasset, designer de renom, ayant pour inspiration la femme moderne à travers la ville. Pour ses prochaines collections, nous pouvons nous attendre à voir des grands noms de la littérature, photographie, architecture ou même chorégraphie concevoir avec leur vision la nouvelle chaussure Tersi.


Revenons à la capricieuse..
J'ai littéralement craqué pour ce modèle à la fois simple, épuré et tellement design..
Son motif turquoise m'a rappelé les ailes d'un oiseau, symbole de liberté et de poésie.
Je ne résiste pas à vous citer ces quelques phrases qui ont inspiré la conception de la capricieuse:
"Une fenêtre grand ouverte et donnant sur la rue : vent frais du matin, air rempli de frissons. Une silhouette se détache, fugitive beauté, à l’allure souple et agile. Ouverture au monde fascinant. Entre curiosité et contemplation.
Bref, une oeuvre à la fois chic et poétique...


Mais, en réalité, qui est la capricieuse ?
C'est une femme moderne, indépendante, qui veut pouvoir être élégante et pouvoir courir les rues confortablement.
Au fond la capricieuse, c'est un peu moi. Je veux être chic à plat. Je ne veux pas céder à la tendance des sneakers. Je veux être bien dans mes pompes. 


Mes capricieuses ne me quittent plus, et vous ? Etes vous Capricieuse ou plutôt ArroganteAudacieuse ou encore Absolue ???




Souliers fait main en France

mercredi 24 septembre 2014

Slow Concept store // Soirée Paulette



Slow est le tout premier concept store toulousain. Le principe du concept store est d'exercer plusieurs activités, au sein d'une même boutique. Slow est à la fois une boutique de créateurs et un salon de thé. Le côté innovant de cela est que l'un se fond dans l'autre. C'est un espace ouvert, très aéré, où l'on se sent libre de circuler, ou même de s'assoir sur l'un des fauteuils de designers en vente, à fin de déguster un cookie fait maison, accompagné d'une limonade bio de la région. L'adorable Audrey vous y accueille comme dans son salon. Pour les plus sceptiques et peu aventureux, elle prend le temps d'expliquer le concept aux clients et même de les accompagner dans leur "concept tour". Slow accueille également de nombreux ateliers, aussi bien de bijoux, que décoration florale ou même de dégustation de chocolat. Bref, Slow est un véritable concept store, comme le montre la multiplicité des domaines dans lesquels il s'inscrit.



Mais Slow, en plus d'être un concept store, est aussi un véritable concept en lui-même. Il est polysémique, jusque dans son nom. Slow, "lent" en anglais est un terme qui vient s'opposer au "fast food" à connotation négative puisqu'elle est souvent associée à la "junk food", et aujourd'hui dénoncée comme une véritable addiction à teneur de poison au sein d'une société envahie par elle.
Ralentir le rythme, prendre le temps, tout simplement. C'est ce qu'on vous demande en entrant dans cette boutique. Ainsi, la slow food est de mise au sein du salon de thé, puisque les produits relèvent d'une chaine de production bio et éthique ou alors du fait maison.



Quant à la partie vente d'objets, Audrey a mis un point d'honneur à mettre en avant les petits créateurs, parfois locaux, parfois venant d'un village de l'autre bout du monde. Un seul mot d'ordre: Récup' ! C'est le principe de l'"upcycling" qu'Audrey a voulu recréer dans sa boutique. C'est-à-dire valoriser des matériaux souvent délaissés, en fabriquant avec eux des objets nouveaux, design, mais surtout de qualité et nobles.


Le terme "slow" relève également d'un processus éthique, de développement durable, mettant en avant la récupération, le recyclage, comme l'indique la couleur verte écologique du logo. La décoration de la boutique est également verte et bois, rappelant des teintes naturelles.
Audrey voulait que sa boutique soit éthique, certes mais aussi chic. Elle souhaitait surfer sur cette" tendance créateur" en créant ce "lifestyle shop"(terme très américain, trouvé lors de ses voyages d'inspiration, à New-York notamment) où chaque objet est une trouvaille. Trouver la perle, rechercher l'originalité, toujours, tel est son credo.



Salon de thé Bio






Les créations Garance Doré

Les créations originales 100 % récup'



SLOW Concept

10 rue Ste ursule
Toulouse


Soirée Paulette le 27 Septembre
des 4 ans du magazine
chez Slow Concept dès 19h
Ne manquez pas la soirée d'anniversaire du magazine Paulette samedi prochain à partir de 19h chez Slow Concept.
Thème Guinguette / Dress code : Cocorico !

Au programme:
DJ set : Julian du collectif Synthèse > soundcloud
Ateliers DIY avec Ma petite mercerie et TOGA 
Photocall 
Bar à gourmandises

Entrée libre
de19h à 22h

N'oubliez pas de voter sur le site Francebonheur pour élire votre région !

#régionclaquette #Francebonheur #Paulette

vendredi 12 septembre 2014

Une rentrée à carreaux

Aujourd'hui, je reviens avec un billet mode spécial tendance de la rentrée.
Cet automne sera... carreaux ! Du motif vichy façon Brigitte Bardot à la chemise de cow-boy en passant par la petite jupe écossaise, vous pourrez cette saison ressortir ces basiques longtemps oubliés dans le fond de votre armoire.
Quant aux couleurs, elles seront encore cette année dans les tons rouge bordeaux et noir ou bleu marine. (On tentera d'éviter le carreau rose fuchsia ou bleu turquoise...).


J'ai choisi de vous parler de ce motif, présent dans toutes les vitrines cette saison, car j'ai eu l'autre jour un véritable coup de coeur en passant devant la boutique Esprit de la rue Alsace Lorraine. Une de ces chemises en coton épais m'avait en effet tapé dans l'oeil. Je suis alors entrée et ai pu découvrir un large choix dans ce qui est pour moi LA tendance de l'hiver.
Voici donc une sélection de mes coups de coeur de cette marque Allemande que j'ai récemment redécouvert avec plaisir.


Comment porter le carreau ? Je vous propose ici deux looks, deux manières de l'assembler.

Bien évidemment, on évitera le total look en mariant cette pièce souvent vive en couleur avec un basique plus sombre qui viendra nuancer et mettre en valeur le carreau.

1° le look preppy :
Avec un look plutôt fille sage ou working girl assumée, le carreau se porte en petite robe ajustée près du corps, avec une paire de collants opaques et un col roulé façon 70's pour les plus preppy d'entre vous.



2° le look rock
Pour casser ce côté school girl un peu trop sage, l'on peut aussi venir habiller la petite jupe écossaise d'un perfecto en cuir ou encore porter la chemise à carreau sur un jean brut pour rendre plus rock cette pièce très old school.





Le carreau est donc définitivement, plus que jamais tendance. La sélection que je vous ai faite vient du site Esprit.


Bon week-end à tous.

jeudi 4 septembre 2014

Faire des vers sans en avoir l'air..


Retour sur une journée shooting en compagnie d'Iléna, photographe décidément parfaite, dans mon nouvel appartement chéri.
La mise en scène se voulait très sérieuse. Si alors je "jouais" à travailler, cette séance était tout de même le reflet d'un après-midi comme les autres, plongée dans les bouquins (pour mes études de lettres), scotchée à l'ordi pour le blog, les talons hauts en moins...
Ce shoot était l'occasion de mettre en avant la jeune marque d'optique dont je vous avais récemment parlé: Jimmy Fairly. >>ici<<
J'ai craqué sur ce modèle de lunettes de vue rondes très intello, et ai donc décidé de les mettre en scène lors d'une séance de travail. En revoyant ces photos, il me prend l'envie d'éclater de rire lorsque je me vois faire la moue, mine d'être très très concentrée ! Bon, rassurez vous il m'arrive de vraiment travailler !
Aha ! Bonne rentrée à tous !













Lunettes Jimmy Fairly

Vêtements empruntés à mon chéri

mercredi 2 juillet 2014

MILK : traiteur de saveurs


        Ma découverte de Milk fut pour moi comme une madeleine de Proust. Je m'explique:
Un jour, vers midi, je me promenais dans la rue des Filatiers, lorsque, tout à coup, une odeur m'a fait me stopper net.
Un mélange de faim et surtout le parfum de mon enfance m'ont conduite, sans que je ne m'en aperçoive au sein de cette petite adresse, en retrait par rapport aux autres, dont je n'avais jamais entendu parler.
J'ai tout de suite demandé à la jeune femme souriante d'où venait cette odeur si gourmande. A ce moment là, elle a soulevé le couvercle de la casserole qui mijotait juste derrière elle en lançant un joyeux "Ce doit être ça !". A cet instant, mon coeur, ou plutôt mon estomac fut conquis. C'était un poulet basquaise fait maison, comme je n'en n'ai jamais mangé, ou peut-être si, chez ma grand-mère étant enfant. Ce parfum de souvenirs, ce retour aux sources qui qualifient bien toute la cuisine de Maud, ont provoqué chez moi une réminiscence que l'on peut appeler madeleine de Proust. Tout passage chez Milk est une nouvelle expérience gustative, mais tout en tradition et surtout faite maison. Un morceau de bonheur à tester à tout prix !

Voici pour vous l'interview de Maud, la délicieuse cuisinière de Milk:



Quand as-tu créé Milk ? Etait-ce ton rêve ? Quel a été jusque là ton parcours ?
 Le Milk est ouvert depuis février 2009. J'ai fait des études en rien liées à cet univers qu'est la restauration, j'ai toujours adoré cuisiner alors j'ai terminé ma licence de chinois pour partir passer un CAP cuisine et ouvrir le Milk un an plus tard. 

Quel était le concept d'origine ?
 À l'origine il s'agissait d'une boutique traiteur avec des pains surprise, des verrines et autres plateaux de petits fours. 


Pourquoi ce nom : Milk ?
C est ma chanson préférée  (de Garbage) et ce mot m'a toujours obsédée... 


Quel univers as-tu voulu créer au sein de la décoration ?
Alors la déco, c'est peut-être avec la com' le sens dont je manque le plus! C'est très simple, épuré, et naturel comme ambiance. 


Tout est fait maison ? Même ce pain délicieux ?
 Oui, mis à part la compote de pomme et quand j'ai trop de travail la crème anglaise, tout est fait maison! Le pain aussi, j'aime le pain blanc et avec une mie épaisse alors j ai trouvé la recette qui me convient, ça permet de faire le pain des sandwichs maison et de faire des pains surprise à l'ancienne aussi! 


Comment définirais-tu ta cuisine ? Une influence d'un pays en particulier ?
Alors ça reste très franchouillard, même si j'adore cuisinier des tandooris ou des tajines. C'est une cuisine simple mais riche en aromates, difficile d'aimer mes plats si on aime pas les oignons ou l'ail... ;)


Quels plats préfères-tu cuisiner ?
 Les légumes farcis, les lasagnes, le Parmentier de canard! En fait tous...


Quels sont tes projets pour l'avenir de Milk ?
C'est difficile à dire, dans l'absolu trouver un coéquipier qui serait prêt à ouvrir les soirs et compléter mon travail serait un bon moyen de développer l'activité! 
Un mot, une phrase qui te définirait toi et ta cuisine ?
 Des plats simples mais généreux ! 


Le plat du jour: de délicieuses tomates farcies !


Bon appétit !

MILK
52 rue des Filatiers
Toulouse

(facebook)